Les investissements alternatifs

Que sont les investissements alternatifs ?

La diversification est le conseil de tous les conseillers financiers, et nous ne saurions être plus d'accord. Cependant, la diversification a diverses connotations selon le type d'investisseur.

L'investisseur moyen se contente de diversifier ses placements entre actions, obligations et fonds communs de placement, tandis que les investisseurs fortunés et les investisseurs institutionnels cherchent à diversifier leurs placements avec des actifs aussi exclusifs que possible.

Avec l'essor des actifs alternatifs, le monde de l'investissement regorge de nouvelles opportunités inédites depuis des décennies.

La diversification et le potentiel de gains élevés constituent l'essence même des investissements alternatifs, mais il convient de se pencher sur les détails avant d'y consacrer une partie de votre portefeuille.

En termes simples, les investissements alternatifs désignent les types d'actifs qui diffèrent des investissements traditionnels en termes de complexité, de liquidité, de mécanisme de réglementation et de mode de gestion du fonds.

Parmi les types d'investissements alternatifs figurent le capital-investissement, les fonds spéculatifs, le capital-risque, le crowdfunding immobilier, les biens immobiliers (Estimation Prêt Immobilier) et les objets de collection tels que le vin, les œuvres d'art et les timbres.

Parmi ceux-ci, le monde du crowdfunding immobilier progresse de plus en plus, capable de démocratiser l'investissement alternatif par excellence - c'est-à-dire dans la brique et le mortier en permettant aux particuliers d'investir à partir de 50 euros, avec des taux d'intérêt pouvant dépasser les 10% par an.

Essayons maintenant d'approfondir les possibilités offertes par les investissements alternatifs et de comprendre ce qui les différencie réellement des investissements traditionnels.

Investissements alternatifs et traditionnels

Comme il s'agit d'actifs dont la base d'investisseurs est spécialisée, les transactions sur les investissements alternatifs sont peu fréquentes par rapport à celles observées sur les investissements traditionnels. En raison des faibles volumes et de l'absence d'un marché public, ces investissements ne peuvent être vendus rapidement.

Il y a également un manque total d'acheteurs prêts à investir facilement, ce qui contraste totalement avec les actions, les fonds communs de placement et les obligations cotés en bourse qui sont constamment achetés et vendus grâce à une base d'investisseurs beaucoup plus importante.

REMARQUE : Certains indices et ETF qui reflètent la performance des actifs alternatifs sont relativement plus liquides, mais cet article ne porte que sur les actifs réels et non sur les indices. C'est pourquoi ils n'entrent pas dans le cadre de cette discussion.

Moins de transparence et de réglementation

Bien que les investissements alternatifs fassent l'objet d'un suivi, ils n'entrent pas dans le champ de la réglementation et de la surveillance de la Consob, par exemple. Bien que certaines des réglementations anti-fraude soient applicables aux investissements alternatifs, il n'existe pas d'institution unique au niveau national, que ce soit en Europe, aux Etats-Unis ou ailleurs dans le monde, qui ait établi des réglementations dédiées au secteur des investissements alternatifs.

Peu d'indicateurs de performance

En raison des faibles volumes d'échanges, les données, faits et chiffres concernant les investissements alternatifs sont difficiles à trouver. Oui, il existe de nombreuses sources sur Internet, mais déterminer leur crédibilité est pour le moins compliqué. Les investisseurs en actifs traditionnels bénéficient d'un meilleur accès aux données, aux nouvelles et à la recherche pour les aider à prendre des décisions et à formuler des stratégies, mais pour les investissements alternatifs, l'accès limité aux informations et aux tendances historiques accroît la dépendance vis-à-vis des gestionnaires de fonds.

indicateurs%20de%20performance

Fonds à capital fixe

Les investissements alternatifs sont principalement des fonds fermés avec un horizon d'investissement de 10 à 15 ans. Les hedge funds sont la seule exception, semblables aux investissements traditionnels à cet égard. Dans les investissements alternatifs, les fonds ne sont pas automatiquement réinvestis mais rendus aux investisseurs après une période de temps prédéterminée. Les investisseurs peuvent alors choisir d'investir ailleurs.

Pourquoi choisir des investissements alternatifs ?

On peut donc se demander, s'il s'agit d'investissements ambigus, pourquoi les investisseurs fortunés voudraient les avoir dans leurs portefeuilles et quels avantages ils en tireraient. Les investissements alternatifs, en tant que secteur, sont encore en train d'évoluer et de mûrir.

invest-1995438_640

Bien qu'ils soient principalement considérés comme la chasse gardée des investisseurs fortunés, certains investisseurs privés "normaux" manifestent également un vif intérêt pour les actifs alternatifs. Après la crise financière de 2008, où même les meilleurs portefeuilles diversifiés ont été touchés par une volatilité extrême, les investissements alternatifs ont fait leurs preuves.

Les principales raisons de préférer les investissements alternatifs aux investissements traditionnels sont les suivantes :

Faible corrélation avec les marchés

Les faibles corrélations avec les classes d'actifs traditionnelles telles que les marchés boursiers et le marché des titres à revenu fixe constituent un grand avantage pour les investissements alternatifs. Ces types d'actifs ont généralement une corrélation entre -1 et 0, ce qui les rend moins sensibles au risque systématique ou à l'élément de risque du marché lui-même. Toutefois, le potentiel d'augmentation des valorisations est également limité, précisément en raison de la faible corrélation avec le marché.

marches-fiancier

Un outil de diversification

Les investissements alternatifs, en raison de leurs faibles coefficients de corrélation, offrent de meilleurs avantages de diversification avec de meilleurs rendements. Ces actifs complètent parfaitement les investissements traditionnels, et lorsqu'une action ou une obligation sous-performe, un fonds spéculatif ou une société de capital-investissement peut atténuer l'ampleur des pertes à long terme. Des actifs alternatifs peuvent être ajoutés ou substitués en fonction des objectifs d'investissement individuels et de l'appétit pour le risque.

Gestion active

Par rapport aux investissements indiciels passifs, les investissements alternatifs nécessitent une gestion active des fonds. La nature complexe des actifs, la volatilité et le niveau de risque élevé de ces investissements exigent une surveillance constante et un recalibrage des stratégies d'investissement si nécessaire.

En outre, les investisseurs fortunés - pour qui les frais de gestion élevés ne sont pas un problème - bénéficient certainement d'une expertise de haut niveau. Il existe différents types d'investissements alternatifs. Certaines sont bien structurées, tandis que d'autres suivent l'instinct des investisseurs. Essayons de comprendre la structure et les philosophies qui sous-tendent ces types d'actifs.

Types d'investissements alternatifs

Examinons les caractéristiques et les définitions des différents types d'investissements alternatifs.

Actifs réels

Tous les investissements alternatifs n'impliquent pas des entreprises ou des fonds d'investissement. Certains d'entre eux concernent des actifs réels tels que des métaux précieux ou des ressources naturelles. Investir dans l'or, l'argent ou d'autres métaux précieux est une pratique courante depuis des temps immémoriaux, une pratique qualifiée de meilleure pour se couvrir contre les mouvements du marché et les fluctuations monétaires en raison de leur relation inverse avec le dollar américain. Les investisseurs peuvent investir dans l'or en achetant des pièces d'or, des lingots ou indirectement par le biais de fonds sectoriels ou d'ETF.

immobilier

L'immobilier retient également l'attention des investisseurs depuis longtemps. Investir dans des terrains, des maisons et des entreprises pour en retirer un rendement par le biais de leur location ou de leur revente est l'une des nombreuses façons d'investir dans l'immobilier. Aujourd'hui les taux sont bas mais il reste un coup exorbitant sur l'assurance emprunteur : Comment changer d'assurance emprunteur. Les moyens indirects par lesquels les investisseurs privés peuvent placer leur argent dans l'immobilier sont les fonds d'investissement immobiliers et le crowdfunding immobilier.

Il existe en effet une méthode alternative, de plus en plus populaire notamment auprès des particuliers, pour investir dans la brique sans acheter de biens immobiliers. Parmi toutes les réalités les plus prometteuses du moment, citons Re-Lender, la première plateforme immobilière dédiée aux reconversions industrielles, immobilières et écologiques. Lancée par le groupe entrepreneurial Marella (avec plus de 100 ans d'expérience dans le secteur) et basée à Milan et à Madrid, la société accueille des projets orientés vers la durabilité environnementale, sociale et économique.

Vous pouvez vous inscrire en quelques secondes et prêter de l'argent directement aux entreprises les plus innovantes, en percevant des intérêts chaque mois. Et il est possible d'investir à partir de 50 euros.

La faible corrélation entre les marchés boursiers et l'immobilier fait de ce dernier une couverture idéale contre l'inflation.

Capital-investissement

Toutes les actions ne sont pas cotées en bourse. Le capital-investissement désigne les fonds par lesquels des investisseurs institutionnels ou des investisseurs fortunés investissent directement dans des entreprises privées ou dans la phase de rachat d'entreprises cotées en bourse. En général, ces entreprises privées utilisent le capital pour leur propre croissance organique et inorganique.

De nombreux investisseurs ne disposent pas de l'expertise nécessaire pour sélectionner les entreprises qui répondent à leurs objectifs d'investissement. Ils préfèrent donc investir par l'intermédiaire de sociétés de capital-investissement plutôt que directement. Ces entreprises lèvent des fonds auprès d'investisseurs fortunés, de compagnies d'assurance, de fonds de pension, etc.

Résumons rapidement la structure des fonds de Private Equity

LIMITED PARTNERS GENERAL PARTNERS STRUCTURE DE RÉMUNÉRATION Les institutions et les particuliers fortunés qui investissent dans ces fonds. Les gestionnaires d'investissement au sein du fonds. Les partenaires généraux reçoivent des frais de gestion et une part du rendement des investissements. Ces frais vont de 8 à 30 %.

Pour évaluer la performance du capital-investissement, le TRI (taux de rendement interne) est généralement utilisé, mais il présente certaines limites. Le TRI n'inclut pas l'élément de réinvestissement pour les flux de trésorerie intermédiaires ou négatifs. Par conséquent, un TRI modifié a été développé, un outil de mesure plus pratique et plus généralisé utilisé pour quantifier la performance du Private Equity de nos jours.

Fonds spéculatifs

Les fonds communs de placement sont assez populaires, mais les fonds spéculatifs, leurs cousins éloignés, appartiennent encore à un territoire moins connu. Il s'agit d'un véhicule d'investissement alternatif qui ne s'adresse qu'aux investisseurs aux poches très profondes. Selon le Forum économique mondial, les fonds spéculatifs représentent plus de 3 000 milliards de dollars d'actifs sous gestion (AUM), soit environ 40 % de l'ensemble des investissements alternatifs.

Ces fonds tirent leur nom de leur objectif premier, qui est de générer des rendements réguliers et de préserver le capital, plutôt que de se concentrer sur l'ampleur des rendements. Avec une corrélation minimale avec les marchés d'actions, la plupart des fonds spéculatifs sont en mesure de diversifier le risque du portefeuille et de réduire la volatilité.

Fonds%20spe%CC%81culatifs

Les hedge funds fonctionnent sur un pool d'actifs sous-jacents mais diffèrent des fonds communs de placement à plusieurs égards. Ils ne sont pas réglementés comme les fonds communs de placement et ont donc la possibilité d'investir dans un plus large éventail de titres. Les hedge funds sont surtout connus pour investir dans des actifs à risque et des produits dérivés. Sur le plan des techniques d'investissement, les fonds spéculatifs préfèrent adopter une approche complexe haut de gamme calibrée en fonction de différents niveaux de risque et de rendement. Beaucoup d'entre eux ont également recours à des investissements à effet de levier, en utilisant de l'argent emprunté afin d'augmenter la taille de l'investissement.

Un facteur qui distingue les hedge funds des autres investissements alternatifs réside dans leur quotient de liquidité. Ces fonds peuvent être sujets à des liquidations en quelques minutes en raison de leur plus grande exposition à des titres liquides.

Capital-risque

Nous vivons à l'ère de l'entrepreneuriat. Les nouvelles idées et les nouvelles avancées technologiques ont conduit à la prolifération des startups dans le monde. Mais les idées ne suffisent pas pour qu'une entreprise survive. Pour réussir, une entreprise a besoin de capitaux. Le capital-risque est une classe d'actifs alternative qui investit des capitaux propres dans des start-ups privées et qui présente un potentiel de croissance exceptionnel.

Alors que le capital-investissement investit des fonds propres dans des entreprises matures, le capital-risque s'adresse principalement aux jeunes entreprises. Le capital-risque investit généralement dans des entreprises à leur stade embryonnaire. L'horizon temporel de l'investissement est généralement de 3 à 7 ans et le retour sur investissement attendu est généralement supérieur à 8x-10x par rapport au capital investi. Ce taux de rendement élevé est le résultat naturel du quotient de risque associé à l'investissement.

Grâce à l'essor de l'esprit d'entreprise, le capital-risque connaît actuellement une croissance fulgurante. De 2013 à 2015, les transactions ont augmenté de 54 % d'une année sur l'autre. Géographiquement, les investissements en capital-risque sont principalement concentrés aux États-Unis, suivis par l'Europe et la Chine.

Investir dans de nouvelles entreprises comporte un degré élevé de risque et d'incertitudes. Les risques de résultats négatifs sont élevés, ce qui justifie le quotient de risque. Chaque étape de l'investissement en capital-risque présente un nouveau risque, mais les rendements générés sont directement proportionnels à la quantité de risque, et c'est ce qui attire les investisseurs en capital-risque. D'après les recherches de J.C. Ruhnka et J.E. Young, le risque est le plus élevé au stade embryonnaire (66%) et diminue jusqu'au stade de la pré-IPO (20%). Les rendements dans la phase initiale peuvent atteindre 73 % et diminuent au fur et à mesure que le risque s'estompe jusqu'à la phase de pré-IPO.

Pièces de collection

Ceux qui pensent que les timbres, les œuvres d'art et les vins millésimés ne sont que des souvenirs de prestige doivent se raviser. Parmi les collectionneurs se trouvent des investisseurs avisés qui connaissent la véritable valeur de ces objets de collection.

Fonds%20vin

Les voitures anciennes classiques telles que la Ferrari 166 Inter Vignale Coupé de 1950 et la Ferrari 250 GTO Berlinetta figurent en tête de liste, tandis que les vins d'investissement tels que les Bordeaux suivent peu après. Suivent les pièces de monnaie, les œuvres d'art et les timbres.

Vous serez également intéressé par : Investir dans le vin, tout ce que vous devez savoir

Le secteur a surperformé le marché boursier ces derniers temps, mais la valeur des objets de collection est imprévisible et peut être affectée par les forces de l'offre et de la demande, les conditions économiques en vigueur, la volonté des acheteurs et l'état physique de l'objet.

Conclusions

Les investissements alternatifs constituent un univers à part entière. Avec la diversification comme élément sous-jacent, le secteur connaît une augmentation rapide de sa popularité, même parmi les investisseurs privés. Ce n'est plus une arène à l'usage exclusif des investisseurs fortunés. Cette classe d'actifs offre certes une diversification, mais elle nécessite une expérience dans la sélection et un investissement judicieux. Sans une recherche approfondie ou une étude des tendances du marché, les investissements alternatifs peuvent constituer un choix risqué.


Vous aimerez également

Cela vaut-il la peine d'investir dans le vin ? Un moyen incroyable de faire fructifier vos économies…
Investir dans le vin : les avantages de l'investissement dans le vin Car acheter du vin pour investir,…
Investir dans le vin ? Peut-être n'y avez-vous jamais pensé ou peut-être quelqu'un vous l'a-t-il dit…